Lettre à Forbon

vendredi 25 janvier 2019, par par Armelle Verrips

JPEG - 1.3 Mo

23/01, Vivat la danse ! à la Rose des vents

Cie Baninga DeLaVallet Bidiefono

Monstres
On ne danse pas pour rien

Cher Forbon,
Ce spectacle m’a beaucoup fait penser à toi.
Je pense que tu aurais aimé le voir.
Déjà parce que c’était une compagnie du Congo (Brazza).
Puis parce que c’était autant un spectacle de danse qu’un concert.
Il y avait un échafaudage avec une batterie de chaque côté = 2 ! batteries :) un guitariste qui chantait / parlait dans une langue qui ressemblait à du Beatbox. Des textes hyper forts dont un qui aurait pu aussi bien être dit dans une scène Slam. Un des batteurs chantait en même temps qu’il battait avec une voix de castrat. Et des danseurs soleil avec des sourires immenses, des danseurs monstres avec une énergie époustouflante.
« On ne danse pas pour rien », non « On ne se bat pas pour rien ».
Une danse en construction sur une scène en construction dans une vie en construction..

Bisous, Armelle

Voir tous les billets