Carnet de bord - Vivat la danse !

Incenses, projet Moving alternatives

Geoffrey, sa réponse

28 janvier par Geoffrey Planque

Chère Mado,

Où suis-je ? Où vais-je ? Ici, là-bas, ailleurs, une chose est certaine #distanceisinthemind

Au début du XXe siècle, Ruth Saint-Denis s’inspire encore des danses de celles qu’on appelle les nautch girls : le terme désigne non seulement les danseuses de temple mais aussi ces femmes « vilaines » (naughty) qui sont, autrement dit, les femmes de petite vertu, les prostituées. Il y a dans les danses que crée Ruth Saint-Denis une dimension folklorique, une représentation...

Lire la suite